Présentation de l'auteur


Paul F. SPECKLIN, né en 1926 à Brunstatt (Haute-Alsace), ancien élève de l'Ecole textile de Mulhouse, habite Sausheim depuis 1958. Il passe 38 ans d'activité professionnelle dans une entreprise de dimension européenne de l'industrie des textiles techniques, en dernier lieu comme Directeur Recherche & Développement. Dans ce cadre, il prononce une vingtaine de conférences sur les textiles techniques dans plusieurs villes européennes et publie une dizaine d'articles techniques dans des revues françaises, allemandes, italiennes et tchèques. Durant ce temps, outre de nombreuses activités associatives notamment dans le domaine éducatif, il dispense également à partir de 1964 en tant que vacataire intervenant, des cours dans plusieurs établissements d'enseignement supérieur universitaire ou privé de Mulhouse: à l'Ecole d'ingénieurs textiles (ENSITM) et à l'Institut Supérieur Textile d'Alsace (ISTA) des conférences et des cours sur les textiles nontissés, à l'Ecole de Spécialisation à la Vente de Produits et Services Industriels (ESV) et à l'Institut Universitaire de Technologie de Haute Alsace des cours d'analyse de la valeur, à l'Institut Supérieur de Secrétariat de Mulhouse (ISSM), des conférences en langue allemande sur l'industrie textile.

Depuis sa retraite de l'industrie en 1986 et jusqu'en 1996, outre l'enseignement de ses spécialités textiles à l'ENSITM et à l'ISTA, il publie plus d'une centaine d'articles techniques et économiques sur les textiles nontissés en Europe et dans le monde dans la revue française technique et économique L'INDUSTRIE TEXTILE à Paris et dans d'autres périodiques et notamment dans ENCYCLOPAEDIA UNIVERSALIS l'article sur les nontissés dans la rubrique Textiles (Industries).

Passionné d'histoire régionale, l'auteur suit à partir de 1982 une initiation à l'étude de l'histoire sociale à l'Université de Besançon. A partir de 1984, il donne de nombreuses conférences, publie des ouvrages d'histoire régionale et collabore à quelques autres publications, tout en continuant à enseigner et à écrire des articles sur les nontissés. L'historien, membre du comité directeur de la Société d'Histoire de Mulhouse et clavaire de l'Académie d'Alsace, s'intéresse particulièrement à la vie mouvementée du peuple d'Alsace des modestes communes durant les deux siècles passés.




Voici la liste des ouvrages de Paul F. SPECKLIN


"Foucherans, Foi et fanatisme pendant la Révolution", 1984, 200 pages
Dans cette commune de 260 habitants du moyen plateau du Doubs, la Révolution est une occasion pour raviver des haines ancestrales et déclencher des bagarres fratricides entre les clans, les coqs de village et les manouvriers, les "noirs" et les "rouges".
Un court-métrage de 32 minutes "La Saint Maximin Passée", basé sur cet ouvrage, a été réalisé en 1989 par une équipe cinématographique animée par le maire du village et des techniciens du Lycée Agricole de Dannemarie-sur-Crête (Doubs).

"Histoire de DOLLFUS & NOACK", 1985, 160 pages
Dans le fulgurant développement de l'industrie textile alsacienne au XIX siècle, une entreprise de textiles fondée à Mulhouse en 1811 trouve la voie d'une spécialité technique rare eet s'installe à Sausheim en 1880. Grandeurs et servitudes. L'auteur y a consacré 38 ans de sa vie professionnelle.


"L'Ecole à Sausheim de 1830 à 1870", 1987, 120 pages
A une époque où les gouvernements attachent une importance croissante de l'instruction du peuple, concrétisée par la construction de nombreuses écoles publiques, nous assistons dans un village de 1200 habitants à la difficile concrétisation d'un enseignement primaire de qualité. Il faudra beaucoup de temps, de patience et de changements de personnes pour dépasser les rivalités parfois clochemerlesques entre les trois pouvoirs de la commune, le maire, le curé et l'instituteur.

"Sausheim et ses environs sous la Révolution", 1989, 312 pages
Dans une fresque vivante et savoureuse, l'auteur rend à merveille les temps forts, les élans et les contradictions de cette période de rupture sociale qu'est la Révolution, élargie à un état des lieux sous l'Ancine Régime. Dans ce village, la Révolution, vécue par une population qui reste plutôt apathique, n'est pas aussi glorieuse qu'on voudrait bien nous laisser croire.

"Sausheim, un village au temps du Reichsland (1871 - 1918)", 1993, 486 pages
En dépit des efforts de germanisation des différents lieutenants du Kaiser, la population, tout en profitant de la générosité des lois sociales allemandes et des effets bénéfiques du développement économique, garde une nostalgie pour tout ce qui est français et traîne les pieds.

"Au fil d'une histoire - Chronique de l'Association des Anciens élèves de l'Ecole Textile de Mulhouse (1896 - 1996)", 1996, 176 pages
A l'occasion du Centenaire de l'Association des Anciens, l'auteur fait une incursion dans la vie profonde de l'Ecole et de l'Association pour y trouver les traces des influences politiques, économiques et sociologiques de cette période troublée

"Crises et créativité - Brunstatt entre deux guerres (1919-1939)" , 1997,
532 pages
Dans le délire de la paix retrouvée et du retour à la France après 48 ans de domination prussienne, le bon peuple de ce village de banlieue d'à peine 4000 habitants croit à l'aurore d'une aire de félicité, mais ce n'est que la mi-temps d'un siècle de convulsions. Et pourtant, simultanément, nous assistons à un épanouissement extraordinaire de créativité associative chorale, musicale, gymnique, sportive, etc.

"Sausheim: le Quatelbach, son moulin, et sa turbine" , 2003,
96 pages

"La Fibre du Feutre; de Dollfus & Noack à Dollfus Muller, de 1811 à nos jours" , 2004,
480 pages

copyright: Paul Specklin